Effet d'esthétisme-fonctionnalité

Comment découpler le beau de l'utile ?

Concept

J'aime transposer des concepts à des contextes très différents de leur origine pour en générer des apprentissages nouveaux. Les lois du design d'expérience utilisateur sont un bon vivier à adapter au développement personnel et professionnel.

Voici1 l'effet d'esthétisme-fonctionnalité, qui dit2 :

Les utilisateurs perçoivent généralement un design esthétiquement plaisant comme plus fonctionnel

Réaction

Dans le contexte qui m'occupe, la chose qui me vient est l'importance, souvent trop discriminatoire, des apparences et notamment de la première impression.

Ainsi, si je cherche un coach pour un accompagnement sur mes choix de vie, je vais avoir tendance à faire plus confiance à une personne qui présente bien, qui a l'air épanouie. Elle semble porter sur elle les bénéfices de ce qu'elle propose.3

De même, je vais plutôt faire confiance à un diététicien mince ou un prof de fitness athlétique4.

L'humain fait inconsciemment un lien entre l'apparence et la compétence. Il paraît d'ailleurs que les gens « beaux » sont payés 15 % de plus que la moyenne5

Du coup, pour éviter de se faire piéger par ce biais cognitif, il faut essayer de privilégier une réponse consciente et plus lente plutôt qu'inconsciente et rapide. C'est-à-dire favoriser le système 2 plutôt que le système 16.

Et là, pas vraiment de recette magique, on prend le temps de la réflexion….

Invitation

Qu'est-ce qui serait différent si j'essayais de prendre le temps de découpler le beau de l'utile dans mes perceptions ?

En miroir, Qu'est-ce qui serait différent si je prenais en compte ce biais dans la façon de me présenter ?


  1. Ceci est l'entrée 1 sur le thème de la transposition des lois de l'UX. ↩︎

  2. Traduction personnelle de la loi décrite ici . Issue de : M. Kurosu et K. Kashimura, « Apparent Usability vs. Inherent Usability », Conference companion on Human factors in computing systems - CHI, 1995. ↩︎

  3. Comme un yaourt Activia  : « actif à l'intérieur et se voit à l'extérieur. » ↩︎

  4. Dommage, Monsieur Mégot  ! ↩︎

  5. Cette discipline qui fait le lien entre beauté et économie s'appelle la « pulchronomie » et il y a des livres écrits sur le sujet. ↩︎

  6. À relire : système 1 & 2↩︎