Prédécision

Comment anticiper mes décisions pour améliorer ma vie ?

Concept

Je suis tombé1 sur le concept de prédécision, qui est une autre2 stratégie de mise en place de changements durables.

Elle consiste à prendre les décisions avant qu'elles ne soient nécessaires : en créant un déclencheur ou une contrainte à l'avance, je limite le risque de ne pas faire ce que j'ai décidé de faire.

L'article donne l'exemple d'une grande chorégraphe contemporaine qui passe deux heures tous les matins dans une salle de sport. Ça n'est pas tous les jours facile de se lever très tôt pour y aller, mais elle a conscience de l'intérêt et du bien à long terme que ce rituel a pour elle. Elle a donc décidé de réserver un taxi quotidien, qui l'attend tous les matins en bas de chez elle. Ainsi, elle réduit le risque d'avoir la flemme d'y aller.

Réaction

Ça peut sembler être un gâchis d'énergie, une approche assez peu lean, surtout quand on sait que notre potentiel de décision dans une journée est limité3. Mais au fond, cela permet justement d'économiser de l'énergie de décision en en prenant une, une fois pour toutes.

Moi, ça me parle énormément, car j'ai toujours vu ma discipline comme une grande force.4 Je crois profondément au cadre qui libère.5 Et ces prédécisions sont une stratégie très intelligente de conditionnement positif !

Il ne faut pas se voiler la face : c'est parfois dur d'avoir une motivation intrinsèque6 tous les jours… Et dans ces cas-là, autant se donner un petit coup de pouce…

Le matin, je veux être sûr de me lever tôt afin de pouvoir vivre tranquillement, avant le réveil des enfants, mon petit rituel quotidien. J'ai donc pris la prédécision de laisser mon téléphone/réveil à charger au pied de notre lit et désactiver l'option snooze. Ainsi, lorsqu'il sonne le matin, je dois me lever rapidement pour ne pas réveiller ma femme et une fois debout, je ne retourne plus au lit…

La journée, je veux éviter de passer trop de temps sur mon téléphone à lire des articles sur LinkedIn ou sur Twitter. J'ai donc pris la prédécision de cacher leur icône, mais surtout d'activer le contrôle parental sur mon téléphone pour bloquer mon accès à ces deux applications après 10 minutes d'utilisation quotidienne.

Lorsque j'ai décidé d'arrêter de manger de la viande, j'ai pris la prédécision de ne faire aucun écart pendant 1 an et de revoir, après ce délai, ma stratégie en m'autorisant éventuellement à faire des exceptions. Ce que je n'ai finalement jamais fait…

Quand j'ai décidé de publier mes apprenti-sages ici et de lancer une liste de diffusion, je me suis mis une gentille contrainte de régularité…

Invitation

Qu'est-ce qui serait différent si je revoyais les changements que j'ai envie de mettre dans ma vie et que j'y appliquais le principe de prédécision ?


  1. Sur mon blog préféré sur le minimalisme, lire cet article↩︎

  2. À relire : modèle comportemental de Fogg ; changer mes habitudes ; autodétermination↩︎

  3. À relire : fatigue décisionnelle↩︎

  4. À relire : guerriers de la lumière↩︎

  5. Un jour, je le préciserai complètement ici, mais il faudra d'abord que je le précise complètement dans ma tête… Ou bien, ça sera le contraire ! ↩︎

  6. À relire : autodétermination↩︎