Ça parle de moi

…et en fait, c'est toujours le cas, quoi que j'en dise !

Dans le domaine des perceptions, il y a 3 niveaux dont on doit avoir conscience :

  • les faits
  • les inférences
  • les jugements

Les faits sont ce qu'il y a de plus proche de la réalité1. Ils sont captés par nos 5 sens, ils pourraient être enregistrés par une caméra par exemple.

Les inférences sont des tentatives d'explication de la réalité, à partir de faits. Ce sont des suppositions dont on est raisonnablement sûr. Par exemple, si je croise un gros chien dans la rue sans laisse, je peux lui attribuer une intention mauvaise et vouloir me protéger. C'est probablement une bonne idée mais il n'y a rien de factuel pour dire que ce chien précis, dans ce cas précis, pose un danger pour moi.

Les jugements sont des projections2 personnelles. Elles sont l'interaction entre les faits/inférences et nos valeurs. Pour reprendre l'exemple précédent, si au passage je m'énerve intérieurement sur le maître du chien en me disant que tout de même c'est très dangereux de ne pas mettre de laisse, je suis en train de faire un jugement, en lien probablement avec la vision que j'ai du respect de l'autre.

ATTENTION, RÉVÉLATION3 : on a une lourde tendance à prendre des inférences, voire des jugements, pour des faits.

Les inférences sont ce que l'on fait le plus souvent. La réalité est tellement complexe que nous avons mis en place des modèles mentaux, des schémas de réflexion qui nous permettent d'interpoler (i.e. de bouger les trous) ou d'arriver plus rapidement à une décision ou un avis sans avoir à réinventer la roue à chaque fois. Les inférences sont influencées par nos biais cognitifs.

On en arrive à l'expression « ça parle de moi », souvent complétée par « donc à prendre avec des pincettes ».

Je l'utilise souvent en début de phrase, avant de donner un conseil ou de réagir à ce que quelqu'un m'a dit. C'est un bon moyen de reconnaître à l'autre que ce que l'on va dire porte le poids de toute notre vision du monde.

Ce qu'on dit, même sur l'autre, nous appartient à nous, uniquement.


  1. et encore, c'est une notion qu'il faudrait discuter, peut-ici à l'avenir, parce qu'au fond c'est quoi la réalité, si ce n'est l'image qu'on en a… ↩︎

  2. pour en lire plus sur le sujet des projection ↩︎

  3. étonnant non ? 🤯 ↩︎