Friluftsliv

Passer du temps en liberté au bon air

Je connaissais le hygge1 : ce concept danois de bien-être obtenu dans des moments de confort simple (bien incarné par la tasse de chocolat chaud, en chaussette épaisse, près du feu alors qu'il pleut dehors…).

J'ai découvert le friluftsliv.2

C'est le concept scandinave de passer du temps en liberté au bon air.

On le pratique là-bas pour maintenir sa santé, mais aussi pour créer un état de bien-être profond. Car ça permet notamment de s'éloigner des autres (et de la civilisation3) ainsi que de prendre du temps et de l'espace pour soi et pour penser. On s'éloigne des autres et de leurs pensées pour mieux entendre les siennes.

Cela permet aussi de vivre l'expérience concrète de la liberté.

On pourrait croire que l'hiver n'est pas une saison propice à faire ça chez nous, mais ça n'arrête pas les Norvégiens. Il y a d'ailleurs un dicton que l'on entend souvent dans les maternelles là-bas : Det finnes ikke dårlig vær, bare dårlige klær! que l'on peut traduire par il n'y a pas de mauvais temps, il n'y a que de mauvais vêtements !.

Évidemment, tout ça me parle beaucoup à un moment de ma vie où je veux laisser une place beaucoup plus grande à la nature. Ça résonne fortement en moi.


  1. J'ai lu ce livre sur le sujet : Meik Wiking, The Little Book of Hygge: The Danish Way to Live Well, 2016. ↩︎

  2. Lu dans cet article du Seattle Times vantant ses mérites, notamment en période de pandémie. ↩︎

  3. Carl Jung nous disait la même chose à propos de la nature et de la psyché . ↩︎