Loi de Jakob

Les gens veulent « un peu plus de la même chose » – #UX 5/20

Cet apprenti-sage fait partie d'une série où j'explore la transposition de lois de l'UX design1 à la relation intra- et inter-personnelle – notamment dans le contexte du coaching.


Dans le contexte de l'UX, cette loi dit2 :

Les utilisateurs passent plus de temps sur d'autres services que sur le vôtre. Ils préfèrent donc que le vôtre fonctionne comme ceux qu'ils connaissent déjà

Je vois dans notre contexte deux effets contradictoires.

D'un côté, les gens peuvent se sentir plus à l'aise avec une approche (par exemple coaching ou analyse) avec laquelle ils sont familiers. Arrivés sur le seuil d'un territoire connu, ils peuvent ainsi avoir plus de facilité à se lancer. Ça peut être aussi le cas par exemple dans une relation amoureuse ou professionnelle. La familiarité rassure.

Mais en fait c'est surtout que la familiarité permet d'économiser de l'énergie et de se poser moins de questions. Pour utiliser, comme souvent ici, le langage de Kahneman3 : par défaut et économie, on privilégie le système 1 – instinctif – sur le système 2 – réfléchi.

Et je pense que c'est souvent une erreur.

On a finalement peu à gagner à chercher un peu plus de la même chose. C'est d'ailleurs une raison pour laquelle les gens qui cherchent un accompagnement pour résoudre un problème profond qui leur pèse depuis longtemps peuvent être attirés par une approche qu'ils ne comprennent pas vraiment – hypnose, chamanisme, etc. – mais qui au moins leur promet autre chose.

Dans une relation amoureuse, c'est pareil : entrer en relation avec quelqu'un qui pense différemment ou qui provient d'une autre culture est une source de richesse incroyable.4 Idem dans le travail.

Je crois qu'on n'avance vraiment dans la vie – au sens où nous résolvons nos problèmes (principalement ceux que nous nous causons) et nous devenons plus heureux – que lorsqu'on se met en position de questionner voire remettre en cause ses modèles mentaux.

Et le meilleur moyen de le faire et de s'entourer de gens qui pensent différemment.


  1. l'UX (qui vient de l'anglais User eXperience) est l'expérience que l'utilisateur a en interagissant avec un produit/service. et l'UX design est la conception de telles expériences satisfaisantes ↩︎

  2. traduction personnelle de la loi décrite ici ↩︎

  3. c'est la théorie de Kahneman, vue déjà dans cet apprenti-sage sur l'empathie et développée dans son livre : Kahneman, D. (2012). Thinking, fast and slow. Penguin Books. ↩︎

  4. d'ailleurs, au niveau physiologique, l'ovule choisit le spermatozoïde qui possède le patrimoine génétique le plus éloigné du sien ! ↩︎