Plus empathique

Un truc qui marche bien pour éviter de s'emporter

Je suis tombé sur un article1 écrit par Kevin Kelly à l'occasion de ses 68 ans. Il y partage 68 petits conseils non-sollicités.

En voici un autre2 qui m'a fait réfléchir :

Lorsque quelqu'un est désagréable, grossier, haineux ou méchant avec vous, prétendez qu'il a une maladie. Ça rend beaucoup plus facile d'entrer en empathie avec lui afin d'adoucir le conflit3

J'ai trouvé ce conditionnement super intéressant.

Si on compare ça aux systèmes 1 et 2 de Daniel Kahneman4, il s'agit vraiment :

  • d'inhiber la réponse rapide du cerveau (1), celle qui aurait tendance à nous mettre très en colère et en réaction au comportement de l'autre,
  • de remplacer cette réponse par une autre réponse plus réfléchie (2), moins instinctive qui permet de prendre du recul.

Ce genre de conditionnement est intéressant car plus on le pratique, plus la réponse (2) devient automatique. En effet, le cerveau se reprogramme… Ok, il faut probablement faire un effort très conscient au début, surtout dans ce cas précis où on est agressé ! Mais ensuite, ça va aller tout seul.

Et au fond, si la personne se comporte comme ça avec vous, c'est qu'elle ne va pas bien elle-même. Elle n'en est peut-être pas consciente mais il y a quelque chose à régler.

C'est une croyance que j'ai, mais elle est très aidante dans ce cas.

Car ainsi, on n'a même pas besoin de se convaincre de quelque chose de faux pour mieux accueillir l'autre. Et du coup le conditionnement est bien plus facile et naturel.

Je vais essayer de m'en souvenir la prochaine fois que quelqu'un essaie de me doubler dans une file d'attente ou se met à klaxonner sans raison dans la rue.5


  1. l'article original à lire (en anglais) ↩︎

  2. j'en ai publié un hier et je vais probablement en publier encore quelques-uns ↩︎

  3. la traduction est de moi, l'original est When someone is nasty, rude, hateful, or mean with you, pretend they have a disease. That makes it easier to have empathy toward them which can soften the conflict. ↩︎

  4. Kahneman, D. (2012). Thinking, fast and slow. Penguin Books. ↩︎

  5. ces comportements touchent à ce qu'on appelle en coaching mon ombre. ↩︎