Pronoïa

Conspiration positive de l'univers à mon service

À la suite des partages de ces derniers jours, en voici encore un extrait de l'article 68 petits conseils non-sollicités écrit par Kevin Kelly à l'occasion de ses 68 ans1 :

L'univers conspire derrière votre dos à faire de vous un succès. Ça sera beaucoup plus facile à accomplir si vous embrassez cette pronoïa2

Encore une croyance aidante qui me plaît. On la retrouve sous une forme très proche chez Paolo Coelho3.

Elle a même un nom, que je découvre : pronoïa. C'est l'inverse de la paranoïa – la croyance que le monde conspire à mon échec ou ma souffrance.

J'ai eu parfois l'impression que la pronoïa n'était pas socialement acceptable – sauf dans certains cercles. Comme si embrasser cette croyance impliquait d'être vraiment perché, un peu fou. Étant quelqu'un de très rationnel, je croyais que je ne pouvais pas assumer une croyance de cette nature.

Et en même temps, elle fait du bien. Donc j'ai commencé par l'endosser secrètement.

Comme les dissonances cognitives ne sont pas tellement agréables, j'ai creusé un peu plus. Et j'ai rapidement trouvé…

Si on intègre le fait que je crée ma propre réalité4, alors la pronoïa prend un sens plus rationnel, et donc plus acceptable… À partir du moment où je deviens pronoïaque, mon cerveau va repérer les situations où l'univers me donne un coup de pouce – biais de confirmation. Un effet placebo va probablement se mettre en place et tout va mieux se passer, en vrai. En tout cas, je vais le ressentir comme ça. Sous cet angle, elle devient juste une forme un peu plus poussée d'optimisme.

Et voilà, en un petit paragraphe, la pronoïa passe, pour moi, de sujet perché à vérité neuro-scientifique. Et je l'assume en la partageant ici.

C'est beau.


  1. l'article original à lire (en anglais) ↩︎

  2. La traduction est de moi, l'original est The universe is conspiring behind your back to make you a success. This will be much easier to do if you embrace this pronoia ↩︎

  3. « Quand tu veux quelque chose, tout l'Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir. » Dans : Paulo Coelho, L'Alchimiste, 2014. ↩︎

  4. Voir cet apprenti-sage, celui-ci ou encore celui-là ↩︎