Rétrospective et partage

Des méta-apprenti-sages, les favoris de l'année, une intention et une demande

J'ai envie de prendre ce jour pour écrire des méta-apprenti-sages – ce que m'a appris le fait de publier mes apprenti-sages en 2020 –, revoir les apprenti-sages favoris de l'année, poser une intention et une demande.

Méta-apprenti-sages

Même si je prends des petites notes depuis longtemps sur les choses qui m'intéressent, il a fallu le confinement au vert, et le temps qu'il a libéré, pour que je commence à les structurer afin de les partager. Les choses se sont ensuite mises en place assez naturellement : ré-écriture de mon site, premières publications, migration de ce que j'avais déjà écrit sur faciliterlechangement.fr, améliorations multiples du site (envoi quotidien d'email, moteur de recherche, bibliothèque, etc.)…

Quelques mois plus tard… et cette entrée est finalement la 131e dans la section apprenti-sage ! Cela représente environ 70 000 mots : la taille d'un petit roman… J'ai toujours eu un petit rêve dans un coin d'écrire un livre – probablement une modélisation de mon père – et si je me retourne sur 2020, je me dis qu'en fait, j'ai écrit ce livre…

Je suis content de voir aujourd'hui que j'utilise mon propre site pour retrouver des sujets qui m'intéressaient et dont je souhaite parler dans les formations que je construis… C'est bon signe !

Je me suis rendu compte de la puissance qu'il peut y avoir à mettre en lien des idées, à les faire se répondre et à les transposer dans d'autres champs. C'est pour ça que mes apprenti-sages sont souvent riches en notes de bas de page – elles servent à tisser une toile de réflexion – et que j'ai implémenté rapidement des backlinks, qui permettent dans un apprenti-sage de voir tous les autres qui pointent vers lui.

Depuis plusieurs mois, je m'assois tous les matins entre 6h15 et 7h pour écrire et publier quelque chose. Ce rituel est devenu une partie importante de ma vie : une vraie source d'énergie, d'équilibre, d'exploration, mais aussi de fierté – l'égo n'est jamais très loin.

J'ai rarement de la difficulté à poser quelque chose sur mon clavier. J'ai environ autant de potentiels apprenti-sages écrits dans mon système de prise de notes et parmi lesquels je choisis, tous les matins, un sujet à développer – ils sont souvent alors juste une phrase. Il y a tout de même quelques gros sujets que je n'ai pas eu le courage encore d'aborder ! Ça viendra en 2021 !

Enfin, j'ai beaucoup de gratitude pour les personnes qui m'écrivent et répondent à, ou challengent, ce que j'écris. C'est une vraie source de richesse pour moi que de faire rebondir une idée. Et c'est une des raisons principales pour laquelle j'ai décidé de publier mes notes plutôt que les garder pour moi.1

Favoris de l'année

Voici les apprenti-sages écrits cette année qui sont mes favoris, mais qui ont parfois aussi fait le plus réagir :

Intention et demande

Pour 2021, je souhaite continuer d'écrire et de publier mes apprenti-sages, mais je souhaite ne pas m'y enfermer. Si jamais ça devenait lourd d'écrire tous les matins, je souhaite pouvoir en prendre conscience rapidement et m'en éloigner si nécessaire, sans culpabilité. Bref, je ne souhaite pas en faire un personnage.2

Je souhaite aussi toucher plus de gens afin de générer des conversations intéressantes qui me font avancer sur mon chemin de vie, et peut-être les faire avancer sur le leur.

Ainsi, ma demande est la suivante :

À toi lecteur, je demande de prendre quelques instants pour penser à des personnes autour de toi qui pourraient être intéressées par la lecture de mes apprenti-sages, et si tu le sens, à leur partager cette page ou cet email… La lecture des favoris leur donnera peut-être envie de réagir ou bien de s'inscrire à la liste de diffusion !


  1. Les raisons précises de pour quoi j'écris sont ici . ↩︎

  2. Un personnage est une construction de l'égo que j'enfile régulièrement comme un costume pour paraître quelqu'un d'autre que moi aux yeux des autres. J'en ai parlé au sujet de l'ezer keneged , du choix entre avoir raison ou être heureux , de l'idée de rire de la vie ou encore des accords toltèques . ↩︎