Se comprendre en couple

Ça commence par se comprendre soi-même. Le reste est négociable…

Dans le livre de science-fiction Snow Crash, je suis tombé sur cette réplique1 à propos de la relation de couple :

Elle ne veut pas que tu la comprennes. Elle sait que c'est impossible. Elle veut juste que tu te comprennes toi-même. Tout le reste est négociable.

J'ai trouvé que c'était une approche très mature de la relation dans un couple et de ce que chacun peut attendre à l'autre et lui offrir. « Elle » est clairement éveillée sur le sujet. Elle ne se fait pas d'illusions. Ou, en tout cas, elle connaît les priorités.

Ce qui n'est pas négociable, c'est la connaissance de soi-même. Lorsqu'on se connaît, on comprend ses mécanismes de fonctionnement, on sent lorsque l'on rentre en réaction, lorsque c'est l'égo qui prend la main sur l'âme2. Lorsqu'on se connaît, on sait prendre de la hauteur quand c'est nécessaire, on comprend ses besoins et leurs impacts sur les émotions, on sépare l'être du faire.

C'est la base d'une relation saine avec soi-même, avec le monde et en particulier dans son couple.

Ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas essayer pour autant de comprendre l'autre. Ça peut être un objectif. Mais ça vient en second, lorsque les fondations sont en place. Et l'autre ne peut pas l'exiger – c'est si dur de se comprendre déjà soi-même ! –, simplement le souhaiter, voire le demander.

En tout cas, c'est négociable…


  1. c'est une traduction personnelle de She doesn’t want you to understand her. She knows that’s impossible. She just wants you to understand yourself. Everything else is negotiable.. Stephenson, Neal. Snow crash. Bantam spectra book. New York : Bantam Books, 2008. ↩︎

  2. l'égo et l'âme sont deux facettes complémentaires de ce que nous sommes ↩︎