COACH et CRASH

Ou comment revenir rapidement dans un état de flow, génératif et bénéfique

Il y a des instants de ma vie où je suis en complète présence à ce que je fais, où je suis en pleine possession de mes moyens, où je suis véritablement en puissance – c'est-à-dire en capacité à avoir des effets. Ça peut être dans un contexte professionnel ou personnel. Ça crée un phénomène que certains appellent le flow, ou l'état génératif.

A contrario, il y a des moments où je suis dans un état très compliqué, en réaction à tout ce qui se passe autour de moi, en repli sur moi-même sans que cela ne me soulage, en opposition avec mes propres convictions, en pessimisme total – en position -/-1.

Pour moi, un des enjeux de la vie est de détecter ce second état pour en sortir et d'être capable de revenir rapidement dans le premier état. C'est un sujet que je travaille personnellement et que je transmets dans le cadre de mes programmes2 de formation. Car les solutions de ma vie, de ce qui m'entoure, du monde ne sont accessibles que depuis cet état.

Robert Dilts, qui œuvre au développement de la Programmation Neuro-Linguistique, et à qui l'on doit le modèle très important des niveaux logiques3 de la pensée, propose 2 acronymes représentant ces 2 états : COACH et CRASH.

Quand je suis dans l'état COACH, je suis :

  • Centré : je ne suis pas uniquement dans ma tête, mais présent complètement aussi à mon corps, à mes ressentis, etc.
  • Ouvert : je suis dans l'accueil de ce qui peut se passer, des possibilités qui peuvent se réaliser, sans jugement
  • Alerte : je suis en conscience de ce qui se joue en moi et autour de moi
  • Connecté : je suis en lien avec ce qui est important pour moi – valeurs, besoins, mission – et en lien avec l'autre
  • Hospitalier : je crée un espace d'accueil pour mes propres sujets et ceux des autres

et à l'inverse, en état CRASH, je suis :

  • Contracté : je suis physiquement et mentalement coincé, en repli sur moi et en tension
  • en Réaction : je réagis en rejet de ce qui se passe autour de moi et en moi, je n'ai pas l'initiative
  • en Analyse paralysante : je tourne en boucle dans ma tête ce qui se passe, je me juge sans fin et je reste bloqué
  • Séparé : je ne suis plus en lien ni avec ce qui a du sens pour moi ni avec l'autre
  • Hostile : je suis en défiance et en jugement vis-à-vis de moi-même et des autres

Ces acronymes ne doivent pas être suivis à la lettre ! Si je prends quelques minutes, je suis capable de définir pour moi ce qu'est mon état COACH, la façon dont je le ressens, etc. Et je ne dois pas chercher à valider, un à un, chacun des critères pour m'assurer que je suis bien en état COACH. Ça serait probablement un peu trop décentré ou en analyse.

Néanmoins, ces acronymes sont aidants, car ils donnent des exemples d'incarnation de ces états qui peuvent être des signaux que je suis en CRASH. Le simple fait de le détacher est un pas très important pour commencer à en sortir. Ils donnent aussi un petit protocole partagé par Dilts pour aider à se remettre en état COACH, en parcourant les 5 lettres :

Levez-vous, tenez-vous droit et fermez les yeux. Prenez conscience de l'espace, du canal situé au niveau de votre colonne vertébrale. Trouvez votre axe vertical : la colonne et étirée, sans être rigide. Concentrez-vous sur votre respiration.

Amenez votre attention sur votre centre intérieur. Il se situe physiquement au centre de votre corps, dans le ventre, légèrement sous le nombril. Placez votre main sur le ventre si cela vous permet un meilleur centrage, profitez-en pour faire un ancrage de cet état. Dites-vous avec vos propres mots, « je suis centré. »

Soyez maintenant ouvert, remontez votre attention vers la poitrine, l'ouverture du thorax. Prononcez les mots « Je suis ouvert » en vous concentrant sur votre poitrine.

Et laissez le champ se propager dans les épaules, la tête et tous les sens. Et prononcez les mots « Je suis alerte. »

Puis connectez-vous à la tête, au cœur, au centre puis aux pieds, alignez-vous. Connectez-vous à quelque chose de plus grand, la Terre sous vos pieds, le Ciel et l'Univers au-dessus de vous, votre direction. Amenez les mots « je suis connecté. »

Puis ressentez l'espace dans lequel vous pouvez porter le meilleur de vous-même. Rappelez-vous des expériences durant lesquelles vous avez donné le meilleur de vous durant lesquelles vous vous êtes senti dans votre zone d'excellence.

Ouvrez les yeux et restez connecté à ces qualités, les yeux ouverts, dites « Je suis présent. »

Le monde, ma famille et moi-même avons tous besoin de plus de cet état et de ce qu'il permet.

Jean-Lou Hecker, un de mes formateurs au coaching, nous a raconté cette histoire qui décrit bien l'enjeu de revenir à l'état COACH dans la vie. C'est l'histoire de ce maître en arts martiaux à qui ses élèves demandent : « maître, comment faites-vous pour être toujours centré ? » Il les regarde et leur répond : « je me décentre aussi souvent que vous, c'est juste que j'arrive à me recentrer très rapidement. »


  1. À relire : les positions de vie . ↩︎

  2. Voir mon action avec Champs Libres . ↩︎

  3. À relire : les niveaux logiques de la pensée . ↩︎