Fin du monde

Voir au delà de mes croyances, et dissoudre mes souffrances

Il y a un petit livre très rapide à lire qui m'a beaucoup marqué : Illusions : le messie récalcitrant1. J'en ai surligné de nombreux passages et je l'ai déjà évoqué ici plusieurs fois2. Sa thèse est « simple » : face à l'illusion qu'est la vie, nous sommes tous des messies. Nous pouvons le refuser et rester dans la souffrance. Ou l'accepter et transformer notre vie.

Notamment, Richard Bach y écrit3 :

La marque de votre ignorance est la profondeur de votre croyance en l'injustice et la tragédie.
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le maître l'appelle un papillon.

Comme d'habitude, et au-delà de la forme poétique très touchante, Bach est très provocant en me tenant responsable de ma propre souffrance. Il a, en ce sens, une approche spirituelle très proche de celle d'Alan Watts4 ou de M. Scott Peck5.

Ma souffrance apparaît à cause de mes croyances. Celles-ci influencent la vision que j'ai du monde, comme une paire de lunettes. Au contrepied de St Thomas qui croit ce qu'il voit, il est tout aussi vrai que je vois ce que je crois. Ainsi, mes croyances créent une image personnelle de ce que le monde devrait être.

Et la souffrance apparaît justement là : dans l'écart entre ce qui devrait être et ce qui est.

Ma vision de ce qui devrait être manque souvent cruellement de prise de hauteur. Si je n'arrive pas à voir assez loin, ou à voir assez profond, si je ne me connecte pas assez à ce qui est important, si je reste prisonnier de ma paire de lunettes un peu sale, je peux croire qu'un évènement est la fin de mon monde alors même qu'il est le début d'une métamorphose.


  1. Richard Bach, Illusions: The Adventures of a Reluctant Messiah, 1977. ↩︎

  2. À relire : Messie ? et être spirituel joueur. ↩︎

  3. C'est une traduction personnelle (et donc probablement très imparfaite) de la version anglaise, que j'ai lue. ↩︎

  4. On retrouve le même genre de message que son passage sur les anges. ↩︎

  5. M. Scott Peck, Le chemin le moins fréquenté : Apprendre à vivre avec la vie, 1978. ↩︎