Intelligence

Une définition qui part du cœur plus que de la tête

Christian Bobin1, qui est pour moi un auteur tellement poétique et profond, donne cette définition2 de l'intelligence :

L'intelligence, c'est proposer à l'autre ce qu'on a de plus précieux, en faisant tout pour qu'il puisse en disposer – s'il le souhaite, quand il le souhaite. L'intelligence, c'est l'amour avec la liberté.

Quand j'ai lu ce passage, j'ai fait une pause.

Bobin propose une définition qui n'existe que par le lien à l'autre et pas en tant que tel. Il place ainsi l'intelligence au service de l'autre ou du monde. Elle n'est pas une compétence qui existe pour elle-même, qui se mesure en isolation. Elle ne prend son sens que quand elle est offerte. J'aime cette idée qu'elle n'a de réalité et de sens que dans ce geste d'offre à l'autre.

S'y ajoute un soin particulier à l'autre en lui donnant les clés pour qu'il puisse en disposer, pas en lui assenant ou déposant quelque chose dont il ne saura que faire. Ce soin s'accompagne de l'ouverture au fait que l'autre choisisse ou non, en son temps, d'en disposer. Je t'offre quelque chose et je te laisse en disposer, sans jugement.

Ce don est d'autant plus fort qu'il concerne ce qu'on a de plus précieux. Dans le même registre d'humilité, Robert Dilts3 donne cette définition4 du charisme :

Le charisme, c'est l'art d'offrir son don avec grâce.

J'aime ces deux définitions qui partent plus du cœur que de la tête. Elles sont poétiquement paradoxales et elles m'invitent à me poser deux questions : « quel est mon don ? » et « mon intelligence et mon charisme, au service de quoi, chez l'autre ou dans le monde, est-ce que je souhaite la mettre ? »


  1. À relire : empathie , cette vie nous est donnée et d'ici la mort . ↩︎

  2. Christian Bobin, La plus que vive, 2014. ↩︎

  3. À relire : les niveaux logiques de la pensée , et COACH & CRASH . ↩︎

  4. Je ne retrouve pas la source mais on me l'a évoqué plusieurs fois. ↩︎