Les 3 états de l'attention

Chacun à un rôle spécifique, à employer ou solliciter au bon moment

On définit couramment1 3 états spécifiques de l'attention (au sens « donner de l'attention à quelque chose »).

Le premier état d'attention est appelé l'attention soutenue (ou centrée) et elle décrit le fait d'être concentré sur une entité et d'ignorer tout le reste. Elle rend mes pensées certaines et dirigées, m'aidant à accomplir mes objectifs. Par exemple, lorsque je suis devant un ordinateur, toute mon attention est portée sur l'écran comme si rien n'existait autour.

Mais l'attention peut aussi être triante, c'est-à-dire basculant entre l'interne et l'externe. Cette forme d'attention est bonne pour catégoriser et digérer de l'information, me laissant une vision globale. Un exemple courant de cette attention est le va-et-vient que je peux faire lors d'un choix entre plusieurs options. À ce moment-là, mon cerveau utilise toute l'information disponible en se disant « d'un côté… d'un autre côté… »

Enfin, l'attention peut être ouverte, signifiant que ma concentration est diffuse, me permettant d'accéder à des souvenirs, des images et des idées tout en générant de nouveaux points de vue et pensées. C'est par exemple le cas lorsque j'essaie de résoudre un vieux problème.

Cette petite analyse de l'attention est intéressante à mon sens dans une logique de prise de recul.

Savoir quel type d'attention est le plus utile à un instant donné en fonction de la tâche à réaliser peut permettre d'être plus efficient. Ou de concevoir des ateliers de travail avec des modalités plus adaptées à l'objectif à atteindre2.


Illustration originale réalisée pour
  Faciliter le changement
Illustration originale que j'avais réalisée pour "Faciliter le changement"

Note : cet apprenti-sage faisait partie de la section « Faciliter le changement », que je rapatrie dans « Apprenti-sage ». J'ai préservé le contenu initial, corrigé les typos et reformulé parfois à la première personne, mais surtout ajouté des notes, notamment pour les citations de sources ou les liens avec d'autres idées.


  1. Dawna Markova et Angie McArthur, Collaborative Intelligence : Thinking with People Who Think Differently, 2015. ↩︎

  2. À relire : loi de Miller . ↩︎