Les 4 niveaux d'énergie

Aligner les 4 permet le maximum d'impact, notamment en terme de changement

Certains distinguent1 4 niveaux d'énergie :

  • l'énergie physique, du corps
  • l'énergie émotionnelle
  • l'énergie mentale, cérébrale
  • l'énergie spirituelle, celle du sens

Celles-ci sont à l'œuvre dans ce que nous faisons et soutiennent nos actions notamment notre travail. Il y a des comportements, chez nous et chez les autres, qui peuvent fortement les diminuer. Mais on peut aussi les développer, les renouveler, les recharger avec des rituels2 appropriés. Cela semble évident pour les premières, mais c'est aussi valable pour les autres.

Ces rituels peuvent être personnels ou collectifs. Les entreprises se concentrent en général sur le développement des connaissances et des compétences, mais oublient « d'énergiser » leurs collaborateurs. L'article cité1 donne l'exemple de rituels mis en place dans un grand groupe bancaire à cette fin.

Enfin, il y a une hiérarchie implicite de ces niveaux – comme les niveaux d'une pyramide3 – : chaque énergie nourrit et aide à renouveler celle d'au-dessus, elle est plus large, plus profonde et plus riche.

L'article cité propose l'articulation suivante : l'énergie physique est à la base ; le contrôle des émotions permet d'en améliorer la qualité ; la maîtrise cognitive permet d'en améliorer le focus ; la spiritualité permet d'en améliorer la direction.

On retrouve ces 4 éléments notamment dans la roue de médecine4 très présente dans les cultures amérindiennes. À chacune de ces parties, ces peuples associaient une direction, une couleur, une saison et un élément.

Pour mettre en mouvement une logique de changement, chacune de ces énergies est possible, mais c'est la combinaison et l'alignement des 4 qui, à mon sens, produisent le plus d'effet.

Ça a été pour moi une découverte tardive5.

La 1re énergie est évidemment celle que j'ai commencée à développer dès le plus jeune âge. La mise en mouvement était avant tout physique et le changement matériel.

La suivante que j'ai travaillée, et fortement renforcée dans le système éducatif et académique que j'ai suivi, est la 3e énergie. Me « définissant » pendant longtemps comme quelqu'un de cérébral, j'ai naturellement favorisé cette source d'énergie. Le changement et la mise en mouvement devenant un exercice rationnel, intellectuel et souvent de volonté.

Je pense que l'éducation religieuse que j'ai reçue a commencé à m'ouvrir sur la 4e énergie, mais pas forcément dans le bon « sens ». Un certain dogmatisme ne favorisant pas nécessaire une exploration libre de la teneur de ma mission. Chose qui a évolué depuis pour moi.

C'est vraiment ces dernières années que j'ai appris à puiser dans la 2e et la 4e énergie pour impulser et maintenir une dynamique de changement. La résonance que j'arrive à obtenir aujourd'hui entre elles est une source forte de dynamisme et d'étonnement sur la facilité, a posteriori, de la mise en mouvement.

Édit. : j'aime vraiment cette hiérarchie : base / qualité / focus / direction ainsi que la capacité de régler chacun de ces aspects.


Illustration originale réalisée pour
  Faciliter le changement
Illustration originale que j'avais réalisée pour "Faciliter le changement"

Note : cet apprenti-sage faisait partie de la section « Faciliter le changement », que je rapatrie dans « Apprenti-sage ». J'ai préservé le contenu initial, corrigé les typos et reformulé parfois à la première personne, mais surtout ajouté des notes, notamment pour les citations de sources ou les liens avec d'autres idées.


  1. Lire cet article de la Harvard Business Review (en anglais). ↩︎

  2. À relire : puissance des rituels . ↩︎

  3. À relire : niveaux logiques de la pensée . ↩︎

  4. Lire cet article . ↩︎

  5. À relire : écouter son cœur . ↩︎