Résilience

Elle serait fonction de 7 facteurs clés à développer chez moi

On entend beaucoup ce mot ces temps-ci : résilience. C'est assez logique étant donné le contexte actuel d'incertitude et parfois de crise. La résilience serait donc l'ingrédient crucial pour s'élever au-dessus de la difficulté ou pour mieux rebondir1.

C'est le sens premier de ce mot qui voulait dire « rejaillissant, rebondissant. » On2 l'a d'abord utilisé en mécanique – la résistance d'un matériau au choc – et en zoologie – la capacité d'une espèce à se reproduire rapidement après un passage compliqué dû à un environnement hostile. Le sens figuré – la qualité de quelqu'un qui ne se décourage pas – serait rarement usité. Je crois bien qu'il est revenu à la mode et qu'il faudrait mettre à jour le dictionnaire.

Alors, comment la développer chez moi ?

Deux psychologues, Karen Reivich et Andrew Shatté, ont démontré3 que mon degré de résilience – il y a une gradation – est une fonction de 7 paramètres qui sont liés à une qualité ou une façon d'agir :

  • la régulation de mes émotions : sortir d'un état de colère ou d'anxiété et reprendre le contrôle4
  • le contrôle de mon impulsivité : ne pas agir suivant ma première croyance impulsive5 et prendre du recul
  • l'analyse causale : faire des apprentissages sur les sources6 de mes difficultés afin de les éviter à l'avenir
  • l'auto-efficacité : croire que j'ai les clés de résolution des problèmes qui vont m'arriver7 et avoir foi en ma réussite
  • l'optimisme réaliste : croire que le futur sera bon, mais dans la limite de ma réalité8
  • l'empathie : accepter mes émotions et celles des autres9 et le rôle qu'elles jouent dans les comportements non résilients
  • l'exposition : demander de l'aide10, m'exposer au regard des autres, me tendre vers de nouvelles opportunités

Ça reste un modèle, mais il donne une grille de lecture intéressante et surtout des points de départ multiples pour essayer de renforcer ma résilience. Typiquement, je sais que je pourrais travailler un peu plus sur le dernier point, mais que je suis assez avancé sur l'ensemble de ces sujets. Et en pratique, je me considère comme quelqu'un de résilient.

Ça me donne aussi des clés pour les accompagnements en coaching que je fais et pour l'éducation de mes enfants.


  1. À relire : adaptation hédonique . ↩︎

  2. Plus d'information sur le très complet site du CNRTL. ↩︎

  3. Karen Reivich et Andrew Shatté, The resilience factor, 2003. Découvert via cet article (en anglais). ↩︎

  4. À relire : labéliser ses émotions . ↩︎

  5. À relire : système 1, système 2 . ↩︎

  6. À relire : erreur de la cause unique . ↩︎

  7. À relire : excès de confiance . ↩︎

  8. À relire : le réaliste et pronoïa . ↩︎

  9. À relire : développer son empathie . ↩︎

  10. À relire : antidotes aux drivers . ↩︎