Un effet secondaire

Le meilleur moyen d'obtenir cette chose importante

Ne visez pas le succès, car on ne peut pas poursuivre le succès, pas plus qu'on ne peut poursuivre le bonheur.

Ils ne sont que des effets secondaires du dévouement que l'on manifeste pour une cause plus que soi-même ou qu'une autre personne. Le bonheur, comme le succès arrive quand on ne s'y attend pas.

Écoutez ce que votre conscience vous dicte et agissez au meilleur de votre connaissance. Alors vous verrez qu'à la longue, le succès vous viendra précisément parce que vous n'y pensiez pas.

— Viktor E. Frankl

Viktor E. Frankl est un philosophe qui a survécu aux camps de concentration. Il y a développé une théorie1, la logothérapie, qui consiste à trouver le sens de sa vie pour le suivre. Vaste sujet dont j'ignore le taux de réussite !

Le fait est que cette citation est intéressante, car elle permet de ne pas se tromper de combat2. De faire le tri3 entre cause et effet4.

On y retrouve une notion qui résonne pour moi avec les indifférents préférés5 des stoïciens6. Ce sont les choses qu'on sera content de vivre ou d'avoir – argent, succès, etc. – mais qui sont un niveau en dessous des choses importantes de la vie – les valeurs que le stoïcien essaie de suivre.


Illustration originale réalisée pour
  Faciliter le changement
Illustration originale que j'avais réalisée pour "Faciliter le changement"

Note : cet apprenti-sage faisait partie de la section « Faciliter le changement », que je rapatrie dans « Apprenti-sage ». J'ai préservé le contenu initial, corrigé les typos et reformulé parfois à la première personne, mais surtout ajouté des notes, notamment pour les citations de sources ou les liens avec d'autres idées.


  1. Viktor E. Frankl, Man's Search for Meaning, 2006. ↩︎

  2. À relire : réussir . ↩︎

  3. À relire : téléologie de la vie . ↩︎

  4. À relire : de la fin aux moyens . ↩︎

  5. À relire : indifférents préférés . ↩︎

  6. À relire : pensées pour lui-même , ce qui dépend de toi . ↩︎