Cadeau d'anniversaire

Une formule pour changer le monde ?

Pour les 40 ans de ma femme Sanaa, j'ai souhaité lui offrir quelque chose d'un peu différent.

Dans la veine de mon dernier apprenti-sage sur le sujet des ressources intangibles1, j'ai demandé à une centaine de personnes proches d'elle – famille, amis, collègues – de lui préparer quelque chose d'un peu particulier.

Leur cadeau ne leur coûterait pas un euro. Et pourtant, je faisais le pari qu'il apporterait plus à Sanaa que beaucoup d'autres manifestations d'attention. En revanche, pour que cela marche, chacun devait accepter de prendre quelques minutes d'introspection et s'autoriser à s'ouvrir un peu.

Je leur ai posé quatre questions et je leur ai demandé d'enregistrer leurs réponses comme s'ils s'adressaient à elle, sous format audio ou vidéo, afin que je puisse les offrir en leur nom à Sanaa le jour J.

Les quatre questions étaient :

  1. Peux-tu lui rappeler un moment marquant de votre relation ?
  2. Peux-tu citer une de ses qualités ou un de ses talents ? (raconte au passage une situation où tu l'as vraiment remarqué)
  3. Veux-tu lui dire merci pour quelque chose ?
  4. Veux-tu poser une intention pour vous deux sur cette année qui vient ?

Ainsi, pour ses 40 ans, Sanaa a reçu 75 preuves d'amour simple et vrai.

Elle a reçu 75 pépites qu'elle pourra toujours ressolliciter en cas de besoin ou d'envie. Elle a reçu aussi 75 occasions d'avoir des conversations profondes et d'exprimer à son tour de la gratitude et de la reconnaissance.

Ça n'a pas été facile pour tout le monde de faire cet exercice. Certains me l'ont dit. Ils auraient peut-être préféré lui acheter quelque chose finalement… Mais, a posteriori, plusieurs m'ont aussi dit – parfois les mêmes – que l'exercice leur avait aussi beaucoup apporté : « j'imagine la joie que cela va apporter à Sanaa, mais je ne pensais pas que cela me donnerait aussi autant de joie à le faire. »

C'est un cadeau qui a nécessité de l'engagement pour l'offrir. Sûrement moins que d'aller dans un magasin pour lui acheter quelque chose. Sûrement plus qu'une participation sur une cagnotte en ligne.

Mais c'est aussi un cadeau qui nécessite de l'engagement pour le recevoir. Sanaa a maintenant la tâche, pas complètement neutre, d'écouter chacun de ces messages, vivre l'émotion qui les accompagne et leur apporter une réponse, qui passe souvent par une introspection une peu en miroir sur la relation à cet autre qui vient de lui parler.

Cette idée a déjà fait des petits : j'ai été sollicité à une occasion déjà pour l'anniversaire d'un proche avec une intention identique et des questions du même style.

Quand je coache des équipes, il m'arrive de provoquer des boucles de gratitude ou de reconnaissance entre les participants, et tout le monde en ressort toujours un peu différent.

Au contact de ces expériences, je me prends à imaginer un monde où cet exercice était un peu systématisé, et pas uniquement pour des personnes très proches. À l'image de ce film assez bouleversant des années 2000, Un monde meilleur2, dans lequel un petit garçon invente une formule pour changer le monde : il suffit que chaque personne rende service à 3 personnes.

Je me dis qu'il y aurait un peu moins de déchets tangibles et un peu plus de ressources intangibles1.


  1. À relire : ressources intangibles . ↩︎

  2. Relire la fiche du film ici . ↩︎