Instruction entre pairs

Renverser les techniques d'apprentissage à Harvard

Eric Mazur est professeur à Harvard. Dans une vidéo éclairante1, il partage le chemin qui l'a amené à revoir en profondeur sa méthode d'enseignement.

Il a pris conscience que l'apprentissage entre pairs était beaucoup plus puissant que l'enseignement par un expert. Ainsi, son cours se résume maintenant à un enchaînement de cycles de cette forme :

  1. Mazur pose une question technique à sa classe
  2. Les étudiants réfléchissent en autonomie et postent leur réponse, sans savoir si elle est bonne ou non
  3. Les étudiants s'associent en paires ayant une réponse différente et ont une discussion pour expliquer leur raisonnement et convaincre l'autre
  4. En quelques minutes, la bonne réponse émerge naturellement et tous les étudiants ont compris

Mazur a pris conscience qu'on apprend beaucoup mieux de quelqu'un qui a appris il y a peu de temps et qui partage notre perspective que de quelqu'un d'expert sur le sujet pour qui les réponses sont souvent évidentes et qui risque de succomber à la malédiction de la connaissance2. Il tire aussi profit de la technique d'apprentissage de Feynman3 qui consiste à s'assurer qu'on a compris un sujet lorsqu'on est capable de l'expliquer à quelqu'un.

Ainsi, il est probablement un des pionniers de la pédagogie inversée.

Ça remet complètement en question le rôle du professeur qui n'est plus là pour enseigner, mais s'assurer que les étudiants apprennent4. On sort d'une posture haute, parfois égotique, pour se mettre au service d'une cause plus importante : l'apprentissage. Il n'indique pas précisément le nombre de fois par an où il enseigne vraiment quelque chose, car le groupe n'arrive pas à avoir la réponse par lui-même, mais il sous-entend que c'est probablement minime.

Au passage, il a aussi renversé les techniques d'évaluation de l'élève en proposant des contrôles en groupes, avec accès aux cours et à internet et une évaluation entre pairs dans le groupe pour mesurer la contribution de chacun. En bref, il a stoppé la décorrélation complète entre la façon d'être évalué à l'université – seul, sans accès à l'information – et la façon de vivre dans la société – ensemble, avec un accès constant à tout.

Le parallèle entre l'enseignement à des étudiants et l'éducation des enfants est facile. Que se passe-t-il si je transforme mon rôle de père de celui qui éduque ses enfants à celui qui leur construit un espace pour grandir ?

J'ai deux enfants d'âges proches et je trouve toujours très intéressant de leur proposer d'expliquer l'un à l'autre comment ils sont arrivés à une certaine conclusion. En plus, ça ouvre la porte au monde merveilleux de compréhension de l'enfant, qui regorge de surprises pour un adulte.

Mais je pourrais probablement le faire beaucoup plus régulièrement et sur des sujets moins précis…


  1. À voir ici . ↩︎

  2. À relire : malédiction de la connaissance . ↩︎

  3. À relire : technique d'apprentissage de Feynman . ↩︎

  4. À relire : enseigner ou apprendre . ↩︎