Prototype 0.8

Échouer tôt pour apprendre rapidement

Chez Cisco, il existerait1 le principe 0.8 qui dit que je dois présenter un premier prototype au bout de trois ou quatre mois, quel que soit l'horizon de mon projet, même très long terme.

Ce prototype n'a pas besoin d'être fonctionnel. Il n'est pas le prototype 1.0.

Mais parce qu'il est le prototype 0.8, je dois présenter quelque chose. Quelque chose qui n'est pas fini, mais qui va permettre d'amorcer une boucle de rétroaction ou de feedback. Et cette boucle, va nous emmener, le prototype et moi, à une prochaine version améliorée.

L'enjeu est finalement d'échouer tôt pour apprendre rapidement.

En innovation, on parle souvent du MVP, le produit minimum viable qui permet de délivrer rapidement aux parties prenantes une grosse partie de la valeur attendue. J'ai souvent observé une forme d'inflation forte du MVP, qui ne reste jamais longtemps minimum, car on veut y mettre trop de choses, de peur d'être décevant.

Je trouve que le prototype 0.8 peut vraiment résoudre ce problème.

Il met de façon explicite un niveau d'acceptabilité très bas. En échange, il permet probablement de se rendre compte plus tôt que l'on fait un peu fausse route et qu'il faut ajuster la course. Ce principe nécessite en revanche un vrai changement de posture de la part du leadership, qui donne un espace de permission et de protection. Ce qui permet la puissance : c'est la règle des 3 P2.

J'aime aussi le fait qu'au-delà de permettre au prototype de s'améliorer plus rapidement, il me permet aussi à moi de le faire. Il permet une transformation de mes croyances sur la bonne façon de faire les choses.


  1. Cité dans le cadre de la Théorie U, découvert avec le MOOC du MIT : Leading from an emerging future.
    C. Otto Scharmer et Katrin Kaufer, Leading from the Emerging Future: From Ego-System to Eco-System Economies, 2013.
    À relire : 4 niveaux d'écoute ; entretien des parties prenantes ; presencing↩︎

  2. À relire : permission + protection = puissance↩︎