Règles des 2 minutes

Améliorer sa productivité et vaincre la procrastination

Parmi les techniques d'organisation personnelle et de productivité, il y en a une qui sort du lot et a recruté de nombreux adeptes1 : GTD – pour Getting Things Done – de David Allen. Elle est assez simple à mettre en place, car le processus et les artefacts sous-jacents sont très abordables2. En revanche, elle repose évidemment sur la discipline de maintenir les rituels associés.

Une des petites règles proposées par Allen est intéressante : si une tâche prend moins de 2 minutes à réaliser, alors je l'accomplis maintenant plutôt que la rentrer dans mon système pour la traiter plus tard. C'est très logique : le temps de classification de la tâche plus le temps de récupération dans mon système – papier, informatique, etc. – plus le temps de me replonger dans son contexte pour la réaliser dépasse probablement le temps de la réaliser tout de suite…

Je pense que cette règle m'a fait gagner un temps fou depuis une quinzaine d'années.

Joshua Becker, de Becoming Minimalist3, propose4 une règle qui semble très proche, mais avec un angle très différent. Elle lui permet de vaincre sa procrastination simplement.

Lorsqu'il est face à une tâche qu'il a du mal à démarrer, il se dit simplement : « je vais juste travailler sur ce sujet pendant deux minutes. »

Cela lui permet de vaincre l'inertie initiale et de se mettre au travail avec un engagement léger. Mais la majorité du temps, ces deux minutes sont suffisantes pour amorcer ce qui doit être fait et finalement passer le temps nécessaire à la réalisation du projet ou au moins d'une partie. Et c'est souvent bien plus que deux minutes.

Ainsi, contrairement à la première règle, celle-ci ne se concentre pas sur le fait de finir une tâche, mais simplement de la démarrer.

Le secret de l'action, c'est de s'y mettre. — Alain

Je partage la vision de Becker et du philosophe Alain : le plus dur pour moi est souvent de se mettre au travail.

Cette seconde petite règle des 2 minutes paraît très puissante pour résoudre ce problème.


  1. À la base, il y a un livre : D. Allen, Getting Things Done, the art of stress-free productivity, 2001. Et depuis, Allen a développé des formations et même un réseau de coach certifiés ! Plus d'info sur son site . ↩︎

  2. Petite introduction en français, prise au hasard sur internet. ↩︎

  3. C'est un blog américain que je suis et qui a déjà nourri de nombreux apprentissages, notamment : bien-être et minimalisme  ; prédécision  ; 6 questions pour une vie plus intentionnelle  ; parentalité minimaliste  ; utiliser les médias sociaux avec intention . ↩︎

  4. Lire l'article (en anglais). ↩︎