Gemba

En japonais, Gemba signifie « là où se trouve la réalité », le terrain.

Par exemple, au Japon, les détectives appellent ainsi la scène d'un crime et les reporters TV indiquent souvent qu'ils sont en direct du Gemba. Dans un cadre business, Gemba fait référence à l'endroit où la valeur est créée. Ainsi, dans l'industrie manufacturière, il s'agit des ateliers de l'usine.

Dans la théorie du lean manufacturing, l'idée centrale est que c'est « au » Gemba que les problèmes sont visibles et c'est de là que les meilleures idées d'amélioration vont émerger.

Ainsi, la marche de Gemba (Gemba walk) est une activité qui consiste à envoyer le management aux premières lignes afin d'identifier les sources de déperditions et les opportunités d'amélioration continue (Gemba kaizen). Dans le cadre du lean, celle-ci s'effectue souvent accompagnée d'un sensei-coach qui aide à l'attention des managers.

Dans la même veine, on trouve le management baladeur (ou management by walking around), qui consiste pour le dirigeant à se promener de façon informelle dans les couloirs de sa société afin d'en prendre le pouls, de mettre en lumière les comportements exemplaires et les innovations cachées.

C'est notamment une pratique qu'Abraham Lincoln affectionnait pendant la Guerre de Sécession.

En quoi ça me parle

Le changement (comme l'innovation) est souvent déjà présent là où il est nécessaire mais il n'est pas forcément mis en lumière et diffusé. C'est en allant à sa rencontre que cela devient possible.

Si vous êtes dirigeant, prenez-vous le temps, de façon régulière, de « descendre dans la mine », là où la valeur se crée ?