Un effet secondaire

Ne visez pas le succès car on ne peut pas poursuivre le succès, pas plus qu'on ne peut poursuivre le bonheur.

Ils ne sont que des effets secondaires du dévouement que l'on manifeste pour une cause plus que soi-même ou qu'une autre personne. Le bonheur, comme le succès arrive quand on ne s'y attend pas.

Ecoutez ce que votre conscience vous dicte et agissez au meilleur de votre connaissance. Alors vous verrez qu'à la longue, le succès vous viendra précisément parce que vous n'y pensiez pas.

Viktor E. Frankl

En quoi ça me parle

Viktor E. Frankl est un philosophe qui a survécu aux camps de concentration. Il y a développé une théorie, la logothérapie, qui consiste à trouver le sens de sa vie pour le suivre.

Vaste sujet dont j'ignore le taux de réussite.

Le fait est que cette citation est intéressante car elle permet de ne pas se tromper de combat. De faire le tri entre cause et effet.

On y retrouve une notion qui résonne pour moi avec les « indifférents préférés » des Stoïciens. Ce sont les choses qu'on sera content de vivre ou d'avoir (argent, succès, etc.) mais qui sont un niveau en dessous des choses importantes de la vie (les valeurs que le Stoïcien essaie de suivre).