Personnage

Comment prendre conscience de costume que j'enfile, mais qui finit par m'enfermer ?

Concept

Un personnage est une construction de l'égo que j'enfile régulièrement comme un costume pour paraître quelqu'un d'autre que moi aux yeux des autres.

On peut avoir plusieurs personnages. Ils peuvent évoluer au fil du temps.

Ils sont, au départ, aidants. Ils nous aident à projeter une image que l'on estime plus facilement aimable par les autres. On les enfile un peu comme on enfile un costume de superhéros. Avec eux, on devient invincible. Ou du moins, moins fragile.

L'enfance est un moment clé où ils se développent, mais ils peuvent apparaître aussi dans nos grands changements d'environnement, par exemple au travail.

Il y a deux problèmes avec les personnages.

Déjà, ils ne sont pas moi. Ou en tout cas, ils sont une partie restreinte de moi et mettent une sorte distance entre les autres et qui je suis vraiment1.

Surtout, ils finissent par m'enfermer2. Je me retrouve avec cette étiquette, que j'ai choisie au départ, qui me colle à la peau. Les autres ne comprennent pas lorsque j'en sors. Ils peuvent avoir tendance à m'y remettre. C'est plus rassurant pour eux de garder cette version de moi en tête.

Réaction

J'ai par exemple développé le personnage du zouave lorsque j'étais jeune3. À rire de tout, j'essayais d'apporter de la joie dans ma famille, grâce à l'humour, notamment le second degré. De même, je me suis collé l'étiquette de celui qui savait tout. Très fier de ma curiosité un peu large, il était important pour moi d'avoir une réponse à tout4.

Plus tard, je me suis retrouvé au bout d'un moment très à l'étroit dans le personnage de zouave. Il devenait compliqué d'avoir une discussion sérieuse avec certains, car ils pensaient que je fonctionnais encore au second degré. Je peux avoir du mal ensuite à m'en détacher : je resterai le type qui rigole de tout, alors que je suis tout autant le type à qui on peut se confier, etc.

De même, que se passe-t-il lorsque « celui qui sait tout » ne sait pas ?

Bref, un personnage, c'est rassurant. J'en ai parfois besoin dans certains contextes. Mais ça me prend de l'énergie d'endosser le costume, coûte que coûte. Et c'est très frustrant qu'on me remette dedans, alors même que je voudrais me présenter autrement.

C'est là qu'il est important de créer du lien avec des gens5 qui m'aiment pour ce que je suis, et pas ce que je parais.

Invitation

Qu'est-ce qui serait différent si je prenais conscience de mes personnages ?

Qu'est-ce qui serait différent si je m'autorisais à enlever leurs costumes ?

Qu'est-ce qui serait différent si j'autorisais les autres à le faire ?


  1. À relire : qui suis-je ?  ↩︎

  2. À relire : contraint d'agir↩︎

  3. À relire : rire de la vie↩︎

  4. À relire : avoir raison ou être heureux↩︎

  5. À relire : ezer keneged↩︎