L'absence de but

…et c'est un but en soi !

Alan Watts, l'écrivain et philosophe Zen, décrit avec humour mais profondeur le concept taoïste de « De ».

Les chinois pensent que la nature a une « absence de but » (purposelessness). C'est se balader en forêt sans objectif particulier. C'est regarder la voile d'un bateau qui disparaît à l'horizon.

Avec humour, Watts donne aussi l'exemple de la musique : elle est aussi sans but car sinon le meilleur chef d'orchestre serait le plus rapide, celui qui arriverait au dernier temps en premier.

Contrairement à la pensée occidentale, l'absence de but est considérée pour eux comme une bonne chose.

Pendant ce temps, un peu comme des ingénieurs de la vie, on cherche à lui trouver des buts. Trouver des buts à la vie. Trouver des buts à notre vie.

Les taoïstes proposent de se livrer en confiance à la nature, à notre nature. De lâcher prise.

Paradoxalement, l'absence de but est un but à suivre.