Système 1 / Système 2

L'éclairage de Daniel Kahneman sur nos modes de pensée

J'ai souvent évoqué le sujet sans plus le préciser donc je vais corriger maintenant afin de l'avoir pour référence dorénavant.

Daniel Kahneman, prix Nobel d'économie, publie en 2011 un livre récapitulant plusieurs décennies de recherche : « Thinking, fast and slow1 » (en français « Système 1/Système 2 : Les deux vitesses de la pensée2").

Il y décrit la dichotomie entre deux modes de pensée : le système 1 (rapide, instinctif et émotionnel) et le système 2 (plus lent, plus réfléchi et plus logique).

Le système 1 fonctionne de façon inconsciente. Il est à la fois très rapide et peu coûteux en énergie pour arriver à une décision, presque automatique. C'est pour ces deux raisons – rapidité et économie – que nous l'utilisons en général par défaut. Nous l'enrichissons constamment de modèles mentaux et de nos croyances qui deviennent inconscients. Il est en revanche extrêmement sensible aux biais cognitifs.

C'est lui qui va nous empêcher de nous faire écraser en faisant un bond en arrière quand arrive une voiture que nous n'avions pas vue.

Le système 2 fonctionne de façon consciente. Il procède d'une approche plus analytique et « réfléchie. » Il est ainsi plus lent et plus énergivore. On ne l'utilise donc pas par défaut : il nécessite notre attention et notre concentration. Il est sollicité automatiquement lorsque le système 1 est confronté à un problème nouveau.

C'est lui qui va nous empêcher d'avoir un redressement fiscal en ayant bien pris le temps de comprendre la déclaration fiscale avant de la remplir.

Toute la question est donc de détecter lorsqu'il serait opportun de solliciter le système lent plutôt que le système rapide. Le contraire est un peu moins un problème… Quoique : il arrive que nous passions beaucoup trop de temps à décider de quelque chose que nous devrions plutôt faire de façon plus intuitive.

Se forcer à passer par le système 2 a de multiples intérêts : il est moins soumis aux biais et il est capable de prendre en compte plus largement les facteurs entrant en jeu et ainsi éviter une « décision hâtive. »

Si on y ajoute une boucle de rétroaction, on va aussi pouvoir transformer des croyances existantes avec le système 2 et tenter de les réintégrer dans le système 1 – un « patch du système. »

Les conséquences de cette dichotomie entre les deux systèmes sont multiples : je vous invite à lire le livre12, ou à défaut lire sa page Wikipédia qui est d'une richesse incroyable.3


  1. Kahneman, Daniel. Thinking, fast and slow, 2011. ↩︎

  2. Kahneman, Daniel. Système 1, système 2 : les deux vitesses de la pensée. Paris : Flammarion, 2018. ↩︎

  3. La page Wikipédia ↩︎