Qui a piqué mon fromage ?

Une fable efficace sur notre rapport au changement

Qui a piqué mon fromage ? est le titre d'un livre1 au succès mondial2 de Spencer Johnson.

C'est une fable qui décrit de façon métaphorique et un peu enfantine notre rapport au changement.

Attention : spoiler !

Quatre personnages vivent dans un labyrinthe. Il y a deux souris, Flair et Flèche, et deux humains de leur taille, Baluchon et Polochon. Tous les matins, ils chaussent leurs baskets et partent dans le labyrinthe à la recherche de fromage, ce qui est la chose la plus importante pour eux.

Un jour, ils tombent sur une salle remplie de bon fromage. C'est le début de la période d'abondance. Les deux humains changent leur rythme, jettent leurs baskets, se lèvent plus tard et vont chaque jour tranquillement se repaître de fromage, qu'ils pensent en quantité infinie. Les deux souris profitent aussi du fromage, mais restent attentives à leur environnement et remarquent que la réserve diminue doucement. Elles gardent les baskets attachées autour du cou.

Finalement, un jour, il n'y a plus de fromage. Les deux souris ne sont pas étonnées, chaussent leurs baskets et partent à la recherche d'un nouveau stock. Les deux humains sont stupéfaits. Ils ne comprennent pas et se disent que le fromage va revenir, comme il est parti. Polochon notamment trouve ça injuste : il a acquis le droit au fromage et « on » va lui rendre ! Baluchon pense un peu différemment, il propose à son compère de repartir à la recherche du fromage, mais celui-ci refuse catégoriquement.

Flair et Flèche, à force de recherche, finissent par retrouver une autre salle encore plus grande et pleine de fromage, mais Baluchon et Polochon ne le savent pas. Baluchon et Polochon continuent de faire quotidiennement le trajet vers leur salle habituelle, maintenant vide, en espérant un changement. Ils ont de moins en moins d'énergie. Baluchon prend conscience de sa folie et décide de partir dans le labyrinthe à la recherche d'un nouveau stock de fromage. Polochon, bloqué dans ses croyances, décide de ne pas l'accompagner. Son fromage « doit » revenir, c'est l'ordre des choses.

Baluchon a peur, mais il y va tout de même. Il commence à retrouver du plaisir dans la recherche et à faire un certain nombre d'apprentissages, qu'il écrit sur les murs. Il commence à imaginer le moment où il retrouvera du fromage et cela le réconforte. Il trouve enfin une nouvelle salle, mais avec seulement quelques restes de fromage. Il commence à douter et se dire qu'il est peut-être parti un peu tard… Il rapporte un peu de fromage à Polochon qui refuse même de le manger, car ça n'est pas « son » fromage, celui auquel il a pris goût.

Baluchon part à nouveau seul dans le labyrinthe, dépassant ses doutes et ayant modifié ses croyances. Il voit maintenant le changement comme une bonne chose, même si ça n'est pas facile à traverser parfois. Accroché à sa nouvelle croyance qu'il finira par trouver du nouveau fromage, ce jour arrive enfin, avec un fromage encore meilleur que la première fois. Mais Baluchon ne s'y laissera plus prendre : il garde ses baskets autour du cou et surveille d'un œil le nouveau stock.

Tout au long de son aventure, Baluchon écrit des phrases sur les murs du labyrinthe, tout autant à l'attention de son ami, dont il espère qu'il le suivra un jour, que pour lui-même. Par exemple :

  • Que ferais-tu si tu n'avais pas peur ?
  • Quand tu parviens à surmonter ta peur, tu te sens mieux.
  • S'imaginer en train d'apprécier du nouveau fromage te conduit à lui.
  • Quand tu changes ce que tu crois, tu changes ce que tu fais.

Il résume à la fin du livre ses grands apprentissages :

  1. Les changements se produisent
    « ils n'arrêtent pas de déplacer le fromage »
  2. Anticipe le changement
    « sois prêt à ce que le fromage se déplace »
  3. Surveille le changement
    « renifle souvent le fromage afin de savoir lorsqu'il devient vieux »
  4. Adapte-toi rapidement
    « plus tu lâches prise rapidement à propos du vieux fromage, plus vite tu profiteras du nouveau fromage »
  5. Change
    « bouge avec le fromage »
  6. Apprécie le changement
    « savoure l'aventure et apprécie le goût du nouveau fromage »
  7. Sois prêt à changer souvent et apprécie ça encore et encore
    « ils n'arrêtent pas de déplacer le fromage »

J'ai attaqué ce livre de moins de cent pages avec quelques doutes, car les commentaires étaient assez polarisés à son égard. J'en ressors avec un ancrage intéressant. Rien de forcément très nouveau, mais une petite histoire qui va rester, que je peux raconter à mes enfants, etc.

Ça se lit vite – mon format préféré de livres – et ça reste.

Que demander de plus ?

Peut-être m'en souvenir un peu plus souvent, notamment en ce moment…


  1. Spencer Johnson, Who Moved My Cheese?, 2002. ↩︎

  2. Traduit en plus de 25 langues, décliné en dessin animé . ↩︎